Syntaxe Markdown : outils et ressources

Le Markdown est une syntaxe spéciale qui permet de coder des pages HTML plus facilement et plus rapidement. Autant le système de balises en HTML est assez simple à comprendre, autant il peut être long d’ouvrir et de fermer toutes ces balises. Avec Markdown, la syntaxe est simplifiée en écriture. De fait, un texte écrit via la syntaxe Markdown est plus facile à lire qu’un fichier HTML, très pollué par les balises. Le Markdown est donc une syntaxe d’écriture et de lecture, le HTML est un langage de publication.

Code HTML généréSyntaxe Markdown saisie
<strong>Texte mis en valeur</strong>__Texte mis en valeur__ ou bien **Texte mis en valeur**
<H1>Titre de niveau 1</H1>#Titre de niveau 1#
<ul>
<li>Item liste A</li>
<li>Item liste B</li>
<li>Item liste C</li>
</ul>
* Item liste A
* Item liste B
* Item liste C

 

Une fois le texte écrit en Markdown, il faut le transcrire en HTML : c’est le but du script Perl réalisé par John Gruber et Aaron Schwartz. Vous pouvez l’utiliser soit tel quel, via des lignes de commandes :

% perl Markdown.pl --html4tags foo.text

soit intégré au sein de plateformes de blogging ou d’éditeurs de texte comme Bloxsom, BBEdit, ou Movable Type.

Il existe également est éditeurs de texte dédié au Markdown : vous écrivez avec la syntaxe Markdown et le rendu HTML est restitué en direct, dans une fenêtre annexe.
Sur Mac, il y a Markdown Live qui permet de faire des exports en HTML en en PDF.  Ce logiciel ne coûte que quelques euros. Sur PC, le pendant est MarkdownPad (gratuit) qui rend les mêmes services avec quelques fonctionnalités intéressantes comme le mode « Distraction free« .

Si vous utilisez Markdown moins souvent, vous pouvez vous contenter des éditeurs en ligne gratuits comme Markdown Live Editor ou plus simple, cet éditeur, Markdown Live Preview, avec un rappel rapide de la syntaxte Markdown. Dillinger vous offre en plus la possibilité de sauvegarder votre code Markdown sur DropBox.
J’allais oublié de vous parler de Dingus, le traducteur en ligne officiel de Fireball… en plus, cet éditeur est plutôt bien fait.

Si vous souhaitez utiliser la syntaxe Markdown pour rédiger vos billets sur WordPress, je vous suggère d’installer le plugin WordPress de conversion adéquat.  Markdown on save et WP Markdown sont, à priori, les plugins les plus régulièrement mis à jour.

Enfin, il est pratique d’avoir une cheat sheet Markdown sur son bureau, surtout lorsqu’on débute. Voici une cheat sheet complète et disponible sur fond clair ou fond sombre. Une autre CS Markdown, plus sobre et, je trouve, plus lisible.

Bref, le Markdown simplifie nettement la vie des codeurs et accélère le rythme de dév. Passé le petit coût d’apprentissage, vous gagnerez en productivité. 

Pour en savoir plus sur le Markdown et avoir le détail de toute la syntaxe , rendez-vous sur le site officiel du langage Markdown ou sa traduction en Français sur le site de Michel Fortin.

Cet article comporte beaucoup de liens mais tous restent intéressants, d’autant qu’ils correspondent à différents besoins et différentes utilisations. Je vous encourage donc à sélectionner ceux qui vous intéressent et à les bookmarker.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.