Editer un fichier avec le terminal [Mac OS X]

Il est fréquent de devoir modifier des fichiers « system » ou de paramétrages à la main afin de tweaker Mac OS X. Le moyen le plus simple d’éditer ces fichiers est passer par le Terminal. Pour les néophytes, cela peut faire un peut peur mais rien de compliquer, rassurez-vous.

Je vais donc expliquer étape par étape comment éditer un fichier sous Mac OS X. Comme exemple, je vais reprendre l’édition du fichier plist de l’article sur la synchronisation de GMail sur Mac OS X (10.6 et moins).

1. Lancer le Terminal (dans Applications > Utilitaires)
Pour ma part, j’utilise Spotlight pour accéder directement aux applications dont j’ai besoin.

Une fenêtre s’ouvre, affichant votre login

2. Rendez-vous dans le répertoire du fichier à modifier. Dans l’exemple, nous saisirons cd /Library/Preferences
Pour naviguer dans les différents répertoires, il faut utiliser les fonctions suivantes :

  • cd <nom du répertoire> pour aller dans le répertoire
  • cd .. pour revenir une étape en arrière
  • cd /Réperoire A/Répertoire B pour accéder directement au répertoire voulu
  • pwd pour savoir ou vous êtes

3. Affichez la liste des fichiers présents dans le répertoire en tapant ls -l  (ou ls seul pour une vue simple) dans le Terminal

4. Editez le fichier voulu en lancant vi (prononcez Vi Aïe). Il suffit de saisir vi <nom du fichier>. Si le nom du fichier que vous saisissez n’existe pas, il sera alors automatiquement créé.
vi n’est pas l’éditeur de texte le plus simple. Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a deux modes dans vi. Le mode de navigation (par défaut) et le mode Insert. Le mode Insert permet de saisir du texte. Voici quelques commandes utiles :

  • i pour passer en mode Insert (« Insert » s’affiche en bas de a fenêtre)
  • esc pour revenir au mode navigation
  • x pour supprimer un caractère
  • dd pour supprimer une ligne

Une fois les modifications effectuées, il faut quitter le fichier en le sauvegardant. Pour se faire, taper :

  • :wq :  sauvegarde et quitte (ou aussi 😡)
  • :w : sauvegarde
  • :q : quitte sans sauvegarde (si des modifications sont déjà faites, saisissez :q! pour quitter sans sauvegarder)

Pour plus d’infos sur le fonctionnement de vi, lisez cette page récapitulative (très bien faite).

Et voilà, vous pouvez quitter le Terminal en fermant simplement la fenêtre. Le tour est joué.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bonjour, Merci pour cette fiche, elle m’a permis d’avance. J’ai besoin de clarifier le point suivant :
    quelle nuance il y a entre faire
    « esc » puis « :wq »
    et faire
    « :wq » sans faire l’ « esc » avant
    Bien cordialement, PJ.

    Publié le 5 juin 2017 à 13:05